pour approfondir

Origines :

En Chine, très ancien (3èmeà 4ème siècle avant Jésus-Christ) nommé tout d’abord Dao Yin puis Qi Gong au 20ème siècle, il forme avec la médecine chinoise (acupuncture, phytothérapie, diététique et massages Tui na) une entité commune reposant sur la philosophie et la pensée chinoises où l’homme est considéré comme une partie intégrante de l’univers, en lien direct avec la nature (animale, végétale et minérale), les étoiles, le soleil, les planètes et la terre.

L’idéogramme chinois place l’homme entre le ciel et la terre, trait d’union entre le haut (ciel) et le bas (terre).

 

Alchimie interne :

Ces trois niveaux se retrouveront  dans le corps et la pratique: trois niveaux de conscience, trois foyers, trois chaudrons, trois trésors dans : le corps, le Qi (énergie et souffle) et le mental pour cheminer au final vers un corps souple, tonique et détendu à la fois, une respiration libre, harmonieuse et profonde, un mental apaisé et limpide, un cœur ouvert et « souriant », un esprit vigilant (être ici et maintenant) et éclairé.

Le corps trouve ses fondations et sa stabilité, la fluidité de la circulation énergétique permet une communication interne entre les différentes parties du corps mais aussi externe avec l’univers qui nous entoure, la conscience de l’instant présent nous habite , le corps enraciné dans la terre et suspendu par le ciel.

 

La pratique :

Les mouvements sont lents, naturels, détendus, n’exigeant pas d’excès de souplesse, de force, ni de performance. Le Qi Gong n’est ni une pratique sportive, ni une pratique martiale.

  • Les enchaînements dynamiques assouplissent les articulations, les tendons et les muscles et font circuler l’énergie.
  • Les postures statiques renforcent et nourrissent l’énergie vitale et développent la perception du corps.
  • La respiration devient peu à peu synchrone avec le geste et plus ample et lente.
  • La pensée, l’intention (le yi) rejoint et guide le souffle et l’énergie (le Qi) à l’intérieur du corps.

 « Là où va la pensée, là va l’énergie » La concentration sur certaines parties du corps pendant les mouvements accentue l’afflux sanguin et permet une meilleure circulation de l’énergie dans les circuits d’acupuncture et les organes

  • La pratique se complète par des assises de respiration et de méditation

 Les bénéfices de la pratique du Qi Gong :

  • équilibre physique et nerveux.
  • résistance et énergie.
  • renforcement des capacités immunitaires.
  • confiance en soi, concentration, détente, sérénité.
  • l’organisme retrouve ses capacités d’auto-guérison.
  • équilibre psychosomatique (sensation de bien-être).
  • créativité stimulée.

 

Le Qi Gong peut se pratiquer à tout âge 

 Pour l’enfant et l’adolescent :

  • intégration du schéma corporel
  • apprentissage de la concentration, du contrôle du corps.

  • meilleure gestion de la nervosité.

Pour l’adulte :

  • assouplissement et renforcement musculaire.
  • gestion du stress (surmenage, anxiété, fatigue).
  • prévention des maladies. (hypertension, asthme et problèmes pulmonaires, problèmes vasculaires, terrains spasmophiles, troubles musculo-squelettiques, douleurs articulaires et musculaires, insomnies etc…
  • amélioration des performances sportives.
  • créativité artistique potentialisée.

Pour les personnes âgées :

  • permet de se maintenir en forme par la conservation ou la récupération d’une certaine souplesse - Douleurs rhumatismales et raideurs articulaires.
  • stimule la mémoire.
  • accroît la vitalité.
  • entretient le schéma corporel.

Millénaire, le Qi Gong nous accompagne vers une co-harmonie (interne et externe).

Il est à la fois arts du corps et de l’esprit, art de vie, de santé et de développement intérieur, favorisant ainsi la conscience de soi et de l’univers qui nous entoure, ouverture spirituelle au monde …